Site officiel de la Mairie de Tresserre (66300)

Discours du Maire

Discours de Michel THIRIET, Maire de Tresserre, 14 juillet 2020

Mesdames et Messieurs les Élus, Mes Chers concitoyens, Chers Enfants,

Je tiens à vous remercier pour votre présence ce matin, dans un contexte de santé publique qui appelle au civisme et à la prudence.

Fêter le 14 juillet sans pouvoir faire la fête, c’est une gageure autant qu’une frustration pour nous Français qui aimons tant la convivialité mais il en est ainsi.

Le 14 juillet c’est la fête de la République. Que l’on pense au 14 juillet 1789 ou au 14 juillet 1790, cette date marque l’adhésion de la République aux Droits de l’Homme et le refus de toute forme de despotisme.

La Déclaration des droits de l’homme et du citoyen, la liberté de la presse, la liberté d’association, l’instruction laïque gratuite et obligatoire, la séparation des Églises et de l’État, la liberté syndicale, le suffrage universel… tous ces principes découlent de l’acte révolutionnaire fondateur que représente symboliquement la prise de la Bastille. Ils donnent corps à notre pacte républicain.

Après une longue période de confinement qui fut pénible pour les uns ou mieux vécue pour d’autres, nous sortons tout juste d’un état d’urgence inédit dont on espère qu’il ne reviendra pas de sitôt.

Au moment du recueillement, mes pensées sont allées vers les familles qui ont perdu un proche, ont été frappés par la maladie et vers tous ceux que la crise sanitaire place en ce moment en situation d’extrême fragilité.

Nous avons su durant cette période de privation de liberté trouver la bonne distance sans perdre de vue les personnes en difficulté. Que cet esprit de solidarité dans le village demeure et je voudrais vous l’illustrer en vous contant une fable du philosophe Arthur Schopenhauer (Le dilemme des porcs-épics).

Elle débute comme ceci :

« Par une froide journée d’hiver, un troupeau de porcs-épics s’était mis en groupe serré pour se garantir mutuellement contre la gelée par leur propre chaleur. Mais aussitôt, ils ressentirent les atteintes de leurs piquants; ce qui les fit s’écarter les uns des autres. Quand le besoin de se réchauffer les eut rapprochés de nouveau, le même inconvénient se renouvela, de sorte qu’ils étaient ballottés de ça et de là, entre les deux maux, jusqu’à ce qu’ils eussent fini par trouver une distance moyenne qui leur rendît la situation supportable.

Ainsi, le besoin de société, né du vide et de la monotonie de leur vie intérieure, pousse les hommes les uns vers les autres ; mais leurs nombreuses manières d’être antipathiques et leurs insupportables défauts les dispersent de nouveau. La distance moyenne qu’ils finissent par découvrir et à laquelle la vie en commun devient possible, c’est la politesse et les belles manières. Par ce moyen le besoin de se réchauffer n’est, à la vérité, satisfait qu’à moitié, mais, en revanche, on ne ressent pas la blessure des piquants. »

C’est ainsi que l’on fait société, dans les moments heureux ou dans les moments plus difficiles en faisant appel à l’esprit de solidarité mais aussi de responsabilité. Ce message s’adresse à nous tous.

La France est un grand pays capable de surmonter ce que nous vivons aujourd’hui si elle reste fidèle à ses principes de Liberté, d’Égalité et de Fraternité.

Vive la République !

Vive la France et Vive Tresserre !

Michel Thiriet, Jean-Baptiste Trilles et Darren Rigby lors de la mise à l'honneur des citoyens du 14 juillet 2020

Monsieur le Maire et ses Adjoints lors de la mise à l’honneur des citoyens de Tresserre du 14 juillet 2020

Moment de convivialité après la cérémonie du 14 juillet2020

Plaça Nova, 14 juillet 2020. Un moment de convivialité fort sympathique.


Discours d’installation de Michel THIRIET, Maire, au nouveau conseil municipal (La Cave aux Contes, vendredi 3 juillet 2020)

Mesdames et Messieurs, Chers Collègues, Chers Amis,

C’est avec une réelle émotion et avec fierté que je m’adresse pour la première fois à vous en tant que maire de Tresserre.

Je veux d’abord vous remercier, mes chers collègues conseillers municipaux, par votre vote de m’avoir confié cette fonction. Je souhaite rendre hommage à toutes celles et ceux qui se sont engagés avec enthousiasme dans la campagne électorale autour de cette table, dans cette salle et au-delà. Les Tresserrencs ont démontré une fois de plus leur attachement à ce rendez-vous démocratique local que sont les élections municipales en se déplaçant très nombreux pour voter dimanche dernier.

Nous devenons à partir d’aujourd’hui les élus de tous les habitants du village.

Je veux également et sincèrement saluer Jean AMOUROUX qui fut notre maire pendant deux mandats et qui a assuré cette passation de pouvoir dans le respect des traditions républicaines. Il m’a ouvert la mairie et a facilité les premiers échanges avec le secrétariat. Je te souhaite Jean, le meilleur pour l’avenir.

Dans notre pays, le maire garde un rôle essentiel. Au moment où chacun constate trop souvent que les décisions viennent de loin, je dirai même de très haut, il est du rôle du maire mais aussi des adjoints et des conseillers, d’investir la proximité par leur connaissance du terrain, de ses contraintes et parfois des tensions qui peuvent naître. Le maire est l’un des derniers élus à bénéficier dans l’opinion d’un jugement largement positif. C’est celui vers lequel se tournent naturellement nos concitoyens, comme premier et parfois dernier recours. Il participe à la cohésion sociale.

J’en mesure la tâche et l’exigence, moi qui suis élu pour la première fois.

Fort heureusement, je ne serai pas seul mais entouré par vous tous. Il y a ceux que je connais bien; vous avez montré dans vos parcours de vie et d’engagement public: solidité, énergie collective et compétences. Il y a ceux que je connais moins, le conseil municipal étant issu de 3 listes: nous allons apprendre à travailler ensemble et je l’espère avec de la bonne volonté de part et d’autre. Je serai attentif et respectueux de chacun.

Les plus anciens au village auront à cœur, j’en suis certain, de transmettre aux plus jeunes, comme l’a si bien décrit l’anthropologue Gérard LENCLUD en parlant parle de la transmission de la tradition, il l’appelle « un morceau de passé taillé à la mesure du présent ».

Le village est généreux. Il compte des talents qui ne demandent qu’à s’exprimer. De nombreux habitants l’ont montré ces derniers mois; j’en ai été témoin quand je suis allé à leur rencontre.

2020 est une année hors normes qui marquera par la prise de conscience de notre extrême fragilité. Nous sommes, de manière imperceptible, tous un peu responsables de ce qui est arrivé par notre difficulté à respecter l’équilibre de la planète. Ce que nous avons vécu, et que nous souhaitons tous voir s’éloigner, évitons que cela ne se reproduise en nous interdisant de trop jouer avec les règles de la nature. Hors normes sont les décisions de restriction de liberté, les mesures de protection et les conséquences sanitaires et maintenant économiques et sociales de cette crise.

Hors normes, aussi est l’engagement des femmes et des hommes à se soucier des autres, les soignants mais aussi tous ces métiers de services trop souvent oubliés.

Permettez-moi d’avoir une pensée particulière pour ceux qui soignent au sens large. Je viens de ce monde professionnel (juste je vous précise que je ne suis pas médecin, d’aucuns le pensent lorsqu’on a dirigé des hôpitaux; en dehors d’être à l’écoute, je ne pourrai pas faire grand-chose pour vous en cas de problème de santé).

Des solidarités formidables se sont manifestées durant ces moments difficiles. Souvenons-nous de cela et pour citer une personne qui m’est chère je dirai que: « c’est parce que le vent souffle, qu’on ambitionne de revivre ces moments sacrés pour que rien ne s’efface jamais. »

Je voudrais maintenant vous rappeler nos premières mesures.

Après ce temps d’installation (y compris dans la nouvelle mairie, j’y reviendrai), nous allons rapidement définir la gouvernance :

  • les délégations, les commissions municipales dont je souhaite que certaines soient ouvertes aux habitants et toujours représentatives de la composition de l’assemblée municipale.
  • Nous adopterons un règlement intérieur, garant de la libre expression au sein du conseil.
  • Et d’ici la fin du mois de juillet, nous élaborerons et voterons le budget, le confinement ayant eu raison des délais légaux habituels.
  • Dans le même temps, je solliciterai dès la semaine prochaine quelques places pour Tresserre, dans les commissions de la communauté de communes des Aspres, prioritaires à mes yeux, et dont la mise en place a également été retardée.
  • Enfin ces prochains jours seront consacrés à aller à la rencontre des personnels de la commune et des autorités publiques de notre territoire.

Nos priorités d’action sont connues et vont s’enclencher aussitôt la gouvernance en place. Je pense bien entendu :

  • au suivi du dossier du très haut débit;
  • aux urgences de sécurité et d’entretien;
  • à la préparation du nouveau schéma immobilier d’utilisation des équipements publics et du projet de création de notre atelier de transition écologique;
  • à la saison culturelle et festive 2021-2022 qui relayera les premières et les traditionnelles rencontres de cette rentrée pour peu que la COVID-19 nous laisse enfin tranquille;
  • à l’installation du laboratoire d’idées par et pour nos jeunes;
  • sans oublier le renforcement de l’information aux habitants et la modernisation de la communication municipale.

Un programme c’est un contrat social avec la population sur la durée de la mandature. J’ai toujours affirmé que son annonce n’avait rien à voir avec un exercice de communication ou de séduction électorale. Il faut se donner toutes les chances de le réaliser par l’effort et la conviction.

Si nous n’y parvenons pas, nous connaîtrons tous la sanction; dans une démocratie, c’est toujours l’électeur qui a le dernier mot.

Je mettrai passion et énergie dans ce mandat. Je m’attacherai à ce que les permanences du maire et des adjoints garantissent l’accessibilité de nos concitoyens aux élus. La première attente de ceux qui nous ont fait confiance c’est de ne pas nous voir disparaître le lendemain de l’élection. Même si le travail va nous accaparer, nous devrons toujours rester au contact des Tresserrencs.

Notre premier conseil municipal se tient ici ce soir et les suivants se réuniront dans la nouvelle mairie. En revanche, il se passera un peu de temps encore avant que l’accueil définitif du public puisse se faire dans les nouveaux locaux. Le point d’accueil et le point poste resteront donc ouverts dans l’ancienne mairie pendant quelques jours.

Mesdames et Messieurs, vous vous êtes déplacés nombreux pour assister à ce conseil et pour partager avec nous ce qui est un moment heureux et empreint de gravité.

Je vous en remercie très sincèrement.

Représenter son village ! Servir son village! C’est une chance !
Vive Tresserre !

Installation et discours du maire de Tresserre

Discours du Maire.

Michel THIRIET, nouveau maire, ses adjoints et les conseillers municipaux

Le nouveau maire, Michel THIRIET, ses adjoints et les conseillers municipaux.


 

À la Une // l'actu de la commune

Accès numérique à la mairie

Pour les personnes qui n’ont pas internet, l’accueil mairie vous permet d’accéder à internet pour vos démarches. À découvrir !

Lire la suite
Voir toutes les actualités