Site officiel de la Mairie de Tresserre (66300)

Discours du Maire

Vœux du Maire le 26 janvier 2024

Monsieur le Maire de Tresserre, Michel Thiriet Voeux du Maire 2024

Mesdames et Messieurs les élus,

Chères Tresserenques, Chers Tresserencs,

Chers Amis ! 

Si la durée du discours est proportionnelle à la taille de la commune, je vous donne une indication utile. Nous sommes 1200 habitants alors 1200 pages ? Evidemment non. 1200 secondes ? Qui sait …

Toute l’équipe municipale est ravie de vous accueillir et de vous retrouver ce soir si nombreux à l’occasion de la nouvelle année.

Je me réjouis tout particulièrement de rencontrer élus, acteurs économiques et sociaux, responsables associatifs, et vous tous qui êtes mobilisés et concernés par la vie et le développement de notre territoire.

Permettez-moi tout d’abord d’avoir une pensée pour tous ceux qui ne peuvent être là ce soir, empêchés, souffrants ou qui nous ont quittés.

Ces vœux sont l’occasion d’exprimer notre gratitude et notre reconnaissance aux forces de sécurité qui nous protègent, je pense bien entendu aux sapeurs-pompiers du Centre d’Incendie et de Secours de Le Boulou et à leur chef, le capitaine Grégory KORAL représenté ce soir par le Lieutenant Jérôme Duquesne ainsi qu’aux gendarmes de la Communauté de brigades commandée par le Major Thierry VIRICEL excusé compte-tenu des évènements agricoles. Notre gratitude s’adresse également aux professionnels du soutien au domicile et de la santé dont nos infirmières et notre kinésithérapeute qui permettent aux plus fragiles d’être mieux accompagnés.

Je salue également les enseignants et la directrice de notre école, Hélène PUGNET. Cette école, si précieuse à la commune, reste le creuset des savoirs fondamentaux et des valeurs républicaines. Les enfants avec l’aide des parents ont démontré une fois encore leur esprit de solidarité en fabriquant de nouvelles zones de jeux pour leurs petits camarades.

Ils ont été récompensés du prix du civisme 2023 par la section départementale de l’Ordre National du Mérite. L’initiative en revient à Aurélie LOPIS, conseillère municipale, elle-même enseignante. Bravo à eux !

Enfin, j’exprime des remerciements appuyés aux agents de la commune et à leur directrice, pour leur dévouement et leur engagement au service de la collectivité et des habitants avec un esprit toujours positif. Nos services sont reconnus parmi les plus accessibles de la communauté de communes des Aspres. Il faut le faire savoir de temps en temps aux esprits grincheux.

En 2023, nous avons passé le cap du mi-mandat. L’expérience, m’a appris que pour bien piloter et arriver à bon port, il faut savoir de temps en temps regarder dans le rétroviseur. En conduite automobile on nous l’apprend pour changer d’allure ou trouver la meilleure trajectoire.

Nous vous avions proposé un programme, une feuille de route claire et précise, un Projet de Territoire du joli nom de « Petit Bourg de Demain » consultable par tous comportant une trentaine d’actions concrètes et je constate avec fierté qu’une douzaine d’entre-elles sont réalisées. Pour reprendre la citation de Franck PICCARD, grand champion de ski, qui figure sur nos vœux : « La réussite appartient à tout le monde. C’est au travail d’équipe qu’en revient le mérite ».  C’est si vrai : un très grand merci à toute l’équipe qui m’entoure ce soir par la présence et par la pensée.

Dans ce flux d’actions, il a fallu accélérer la politique de transition sociétale et environnementale du village. Rappelons-nous juste une seconde qu’on parlait, il y a moins d’un an, de délestages en électricité pour les foyers français et que nous sommes toujours en niveau crise sécheresse avec toutes ses conséquences sur l’environnement et sur les risques. Il faudra poursuivre durablement nos efforts de sobriété énergétique et hydrique.

C’est pour toutes ces raisons que l’an passé, nous avons lancé très vite :

  • le remplacement sur 2 ans (2023-2024) de toutes nos lanternes énergivores (il en reste encore 170 le long de nos rues et à l’église) ;
  • l’inscription de la commune au programme du Plan d’Aménagement des Forêts contre les Incendies (une programmation sur 10 ans) qui permettra de créer de nouvelles pistes de défense et d’installer des citernes supplémentaires sans oublier dans le même temps la responsabilisation accrue des propriétaires à débroussailler autour de chez eux (nous allons du reste commencer la campagne d’OLD bien plus tôt cette année);;
  • et enfin, nous avons obtenu le renouvellement du label Territoire Engagé Nature mais au niveau 2, un niveau plus exigeant concernant l’eau et l’entretien des espaces verts que nous traduirons dans la re-végétalisation de l’entrée nord du village qui en a bien besoin.

2023 a vu se concrétiser d’importantes décisions stratégiques en matière d’urbanisation et de travaux :

  • la création d’un des tous premiers écoquartiers dans le département par le groupement Eurocciter et ses dirigeants avec lesquels nous portons la labellisation avec enthousiasme et qui a été repérée à Paris lors de colloque des écoquartiers ; je remercie Hermeline MALHERBE, Présidente du département d’avoir encouragé les communes à se lancer ;
  • le nouvel atelier technique municipal sera mis en service avant l’été ;
  • la construction de deux logements communaux sociaux dans l’ancienne mairie et de sanitaires accessibles aux personnes en situation de handicap à partir de la salle des mariages est bien avancée.

Darren RIGBY et Jean-Baptiste TRILLES, en s’impliquant beaucoup sur ces projets, nous permettent de progresser sereinement.

Nous avons commencé à rattraper notre retard en équipant mieux la commune :

  • création d’un parcours de santé au Bois Pous ;
  • des aménagements récréatifs dans la cour de l’école sans compter dans les prochains mois l’installation de jeux dynamiques supplémentaires à l’Espace Planas ;
  • ou l’installation de nouveaux composteurs collectifs car nous avons à cœur d’être au rendez-vous du tri des biodéchets.

Ce retard sera véritablement comblé en lançant cette année la première tranche de notre projet « Cœur Pulsant » qui vise, en réhabilitant le bâtiment Figuères puis l’ancien atelier, à réunir ce qui est épars et mal installé dans le village pour faire de la Cave aux Contes un espace ouvert, revitalisant le centre-ancien.

Ces travaux sont rendus possibles grâce à une gestion rigoureuse du budget communal et aux aides de l’Etat. Je veux remercier Jean-Marc BASSAGET, notre ancien Sous-Préfet qui nous a beaucoup soutenu car il a compris ce qui se jouait de l’avenir de nos villages.

Tout cela serait impossible sans le soutien des collectivités locales, celui du Département à nos côtés ainsi que de la Région. Ces aides nous allons les chercher chaque année avec de la conviction auprès d’exécutifs très engagés dans une vision partagée du mieux vivre ensemble, avec beaucoup d’énergie et de temps dédié. Je m’y étais engagé. Nous le faisons.

Les mobilités sont au cœur de nos préoccupations : celle des marcheurs avec la mise en service cette année d’un sentier de randonnée aménagé sur 10 kms par la communauté de communes reliant Tresserre, Villemolaque et Passa ; il permettra de découvrir nos paysages et leur biodiversité dans le respect du travail des vignerons. Il sera dénommé « Sur les pas des Templiers » en référence aux nombreuses terres dans nos villages qui furent données au 12ème siècle à la commanderie templière du Mas Deu.

Les chemins ruraux sont maintenant mieux entretenus pour les usages de tous. Nous n’oublions pas les cyclistes avec l’ouverture de la véloroute Le Boulou – Tresserre – Villemolaque financé par le département et la communauté de communes que vous pouvez emprunter pour aller faire vos courses et celle j’espère prochaine de la voie verte qui devrait longer la RD40 jusqu’au rond-point de Banyuls-dels-Aspres.

Ces mobilités douces ont besoin de chemins propres. Tous les ans, nous dédions une journée citoyenne au nettoyage des abords des routes qui mènent au village et nous sommes toujours aussi attristés de constater l’absence d’amélioration. C’est un puit sans fond.

La sécurité de chacun est notre priorité.

– On le voit par exemple avec la place de la voiture de plus en plus interrogée de nos jours non pas pour stigmatiser ce mode de déplacement ni les conducteurs, je suis bien conscient que nous sommes à la campagne, mais en apportant davantage de sécurité par l’amélioration des stationnements (c’est un sujet d’attention quotidienne pour les élus pas toujours bien accepté mais nécessaire) et par la réduction de la vitesse. Nous continuerons donc à dérouler notre plan d’apaisement en nous attelant en fin d’année, avec l’aide je l’espère du Département, à la rue de Tamaris jusqu’au rond-point de Villemolaque qui devrait devenir Route Départementale.

– A l’école tous les enfants ont bénéficié d’une initiation aux gestes de premiers secours par l’association Bruno BACHELARD car les réflexes qui sauvent peuvent s’acquérir dès le plus jeune âge.

– A l’échelle du territoire dans son ensemble, nous aurons d’ici l’été un plan communal de sauvegarde utilisable en cas de survenue d’évènements naturels ou technologiques exceptionnels et je veux remercier Hélène BERINGUIER d’avoir accepté de porter ce projet complexe avec l’aide de quelques habitants volontaires. J’en profite pour vous rappeler que nous restons en attente du retour du questionnaire recensant vos coordonnées qui vous a été adressé pour vous alerter en cas de besoin.

Au plan de la vie sociale locale,

  • Comme vous le savez, le café-épicerie a fermé ses portes en décembre ainsi va la vie des entreprises. Nous aurons une réouverture prochainement tous en relançant la délégation de service public.
  • Pour faciliter le maintien à Tresserre des personnes âgées, j’ai signé le permis de construire d’une résidence pour les aînés de 11 appartements adaptés à loyers modérés ; les travaux du bâtiment qui occupera le terrain libre avenue de Nidolères vont débuter cette année.
  • Enfin l’animation est toujours au rendez-vous des Tresserrencs grâce notamment à une excellente collaboration avec toutes les associations en particulier avec le Foyer Rural présidé par Gérard MANZANARES. Nous avons sous la houlette de Stéphanie PLANES et de Philippe COURTIAL diversifié les festivités avec de très beaux succès que nous reproduirons cette année.
  • Je ne les citerai pas tous mais on se souvient du Carnavélo, de nos visites des zones humides à Nidolères, du vide-greniers, des soirées jazz ou de notre guinguette estivale ! 
  • Nous n’oublions pas nos jeunes et nous allons les aider à réaliser par eux-mêmes et pour eux-mêmes des animations ; nous avons rencontré récemment certains d’entre eux très motivés pour en discuter.

Que toutes les bonnes volontés membres ou non des commissions à la vie locale ou à la culture en soient vivement remerciés par vos applaudissements ! Et je lance un appel à nous rejoindre dans ces actions mobilisatrices !

Le projet de territoire serait incomplet sans une vision globale de ce qui fait le territoire de Tresserre. La transition de notre village passe aussi par la défense de l’agriculture (agroécologie). Cette vision, nous la partageons en particulier avec nos vignerons.

Dans un territoire rural fragmenté et interstitiel comme celui de Tresserre, il faut toujours garder en tête que ce sont les agriculteurs par leurs choix et leurs pratiques qui l’ont façonné à travers la relation privilégiée qu’ils entretiennent avec le milieu physique. Ce sont eux qui le connaissent le mieux.

Depuis deux ans, avec la Chambre d’Agriculture et Jean-Baptiste TRILLES, nous accompagnons les propriétaires fonciers qui ont des friches à les remobiliser par exemple via la plantation d’arbres (une nouvelle suberaie a ainsi été créée avec l’aide de l’Institut Méditerranéen du Liège) et nous espérons les premières plantations en 2024 de plantes à parfum, aromatique et médicinales dans le territoire des Bruixes ! Beau clin d’œil n’est-ce pas Gérard !

Vous l’avez compris, une année riche et dense s’est achevée et la nouvelle va l’être tout autant. Malgré un monde incertain (ce n’est d’ailleurs pas nouveau), une France qui doute, séduite par les solutions simplistes et démagogiques, je nous souhaite surtout d’être sincères et respectueux, unis et plein d’espoirs, et comme dit Jacques BREL, « des rêves à n’en plus finir et l’envie furieuse d’en réaliser quelques-uns ».

Au nom du conseil municipal, très belle et très heureuse année 2024 Vive Tresserre !

Discours de Michel THIRIET, Maire de Tresserre, 14 juillet 2023

Mesdames et Messieurs les Élus, Mes Cher(e)s concitoyens, Chers Enfants,
Nous célébrons cette année les 233 ans de la fête de la Fédération qui fut en 1790 le premier anniversaire de la prise de la Bastille, et la Fête Nationale près de 100 ans plus tard le 14 juillet 1880.

Passons l’épisode de la Fête de la Fédération où tout le monde prêta serment à la Nation et à la loi, les députés et le roi compris, dans un climat d’unité nationale mais qui ne durera pas très longtemps, pour s’attacher à ce qui doit encore aujourd’hui donner sens à une fête républicaine.

Cette fête est d’abord nationale. Ernest RENAN, personnalité scientifique mondialement respectée dont on fête cette année le bicentenaire de la naissance, écrivait qu’une Nation est une âme, un principe spirituel mais aussi un consentement actuel, le désir de vivre ensemble, un plébiscite de tous les jours. Mais elle n’est pas éternelle, c’est le produit de l’expérience, des sacrifices du passé comme des projets d’avenir. Si le sentiment national s’est formé au lendemain de la Révolution Française de 1789, moment où la Nation commença à porter une majuscule, la Nation ne considère pas seulement l’héritage héroïque ou culturel mais se veut un projet d’avenir pour chacun.

Je suis inquiet pour notre pays, lorsque je le vois se disloquer de l’intérieur et verser dans des formes d’expressions brutales quel qu’en soit les auteurs. Le Général de Gaulle disait que « le destin d’une nation se gagne chaque jour contre les causes internes et externes de destruction ». Faudrait-il comme en Ukraine, qu’il soit à ce point vitalement menacé pour renouer avec une forme de concorde sociale, de sursaut républicain à moins que nous sachions avec plus de justice et plus d’urbanité dans nos territoires faire à nouveau Nation ensemble. C’est le défi qui nous est lancé.

Cette fête est aussi républicaine. Elle soutient la forme représentative de la démocratie. L’héritage des révolutionnaires de 1789 et tout particulièrement quelques années plus tard en instaurant le suffrage universel, c’est d’avoir pensé les institutions nationales et locales, avec toutes les imperfections qu’on leur attribue, en consacrant la représentation comme condition de la démocratie.

Cette représentation met en scène la figure du citoyen en offrant aux femmes et aux hommes la possibilité de sortir de leurs déterminations sociales, elle permet d’affirmer le principe de l’égalité « en droits » et comme l’a bien décrit Hannah ARENDT de consacrer la dualité de l’être humain comme, individu différent de tous les autres dans la vie privée mais citoyen égal à tous les autres dans la vie publique.

D’autres institutions participent à la citoyenneté : l’école, les associations, les syndicats, la presse …

Alors je repose la question, quel sens à donner à vouloir les détruire et au passage leurs représentants ? Les rénover oui mais les détruire ?

Tout au long de ces 233 ans, le peuple de France a su tant bien que mal préserver et fortifier ces richesses que sont la République et la Démocratie mais cela reste un combat de tous les jours pour l’émancipation universelle de l’Homme, un combat qui compte des adversaires habiles avec le langage et la communication de l’époque dans le but de remettre en cause nos principes de liberté, d’égalité, de fraternité et de laïcité.

Alors me direz-vous, le discours que je prononce est bigrement sérieux cette année et vous aurez raison. C’est voulu.

Je vais pourtant terminer par une note d’optimisme en ayant une pensée pour notre jeunesse qui sera honorée tout à l’heure pour sa réussite. Tresserre fort heureusement reste un village qui accueille chaque année de jeunes couples et des enfants plus nombreux. Ce sont sur leurs épaules que reposent l’avenir, la solidarité, le dynamisme et la prolongation de « l’esprit de village ». Nous nous devons de les accueillir à bras ouvert et les plus anciens ont ici un rôle à jouer d’intégration et de participation dans l’espace public.

C’est le vœu que je formule, pour que dans notre beau village comme hier soir encore, nous fassions République.

Vive la République, Vive la France et Vive Tresserre !

Le 14 juillet 2023 – Les futurs Sixièmes avec Monsieur le Maire et les Adjoints.

Vœux du Maire 2023

La cérémonie des vœux du 2023 a eu lieu vendredi 27 janvier à la Cave aux Contes. Vous trouverez ci-dessous le discours prononcé à cette occasion par Michel Thiriet, Maire de Tresserre, ainsi qu’un diaporama illustratif.

discours_voeux_2023_maire_Tresserre

 

Vœux du Maire 2022

Chères Tresserrenques et Chers Tresserrencs,

Permettez moi de vous souhaiter au nom du Conseil municipal et des Agents communaux une très heureuse année 2022. Que cette année soit ponctuée pour vous, vos proches et pour ceux qui vous sont chers de nombreux moments de joie et de bonheur, de réussite personnelle et professionnelle.

Je n’oublie pas de vous formuler, en ces temps troublés par le Covid 19, des vœux de santé et de protection.

J’aurai voulu vous le dire de vive voix mais je suis conduit par la dernière circulaire de Mr le Préfet, comme tous les maires du Département, à ne pas maintenir cette année les vœux en présentiel et croyez bien que je le regrette.

Bien à vous

Le Maire

Michel Thiriet

Discours de Michel THIRIET, Maire de Tresserre, 14 juillet 2022

Mesdames et Messieurs les Élus, Mes Chers concitoyens, Chers Enfants,

Merci de vous être rassemblés pour commémorer la Fête Nationale.

Ce rendez-vous est ouvert à toutes et à tous pour célébrer l’un des moments les plus importants de notre histoire. Ce jour de 1789, le peuple se soulève et prend symboliquement la Bastille, influencé par les aspirations des philosophes des Lumières, ayant remis en cause la monarchie absolue de droit divin au nom de la raison et des progrès de la science.

De nos jours la Fête Nationale est l’occasion de répondre aux défis de notre temps et ils ne manquent pas. Dans un monde instable où beaucoup de choses se disloquent sous le coup des crises économiques, climatiques, sanitaires avec le retour de la guerre en Europe, plus que jamais il nous faut partager la flamme qui est le thème cette année du défilé du 14 juillet.

Elle est devenue, depuis la Seconde Guerre mondiale, le symbole de l’espérance dans l’avenir et de foi dans le destin de notre pays. Elle brûle devant le tombeau du Soldat inconnu comme un perpétuel souvenir de ceux qui ont donné leur vie pour la France. Elle fait référence au lien entre nos armées et la Nation, à la flamme de la Résistance incarnée par Hubert Germain, dernier compagnon de la Libération décédé l’an dernier, et à la flamme olympique à l’occasion des Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris 2024.

Elle reste un symbole de paix et d’amour.

Nous tous entretenons et partageons cette flamme à travers les générations, les feux de la St Jean et la Fête des Sorcières en sont des exemples vivants. Ne nous laissons pas envahir par le découragement, la colère ou le repli sur soi. Ils ne sont jamais de bons conseillers.

A son modeste niveau, vous le voyez bien, la commune, les élus et les agents communaux, avec l’inestimable participation des associations et celle des bénévoles, se mobilisent pour encourager les temps de rencontres, les moments de convivialité comme hier soir, pour faire en sorte de perpétuer les traditions, la dimension patrimoniale et les solidarités. On s’écarte ainsi d’un quotidien hyper connecté et mobile en remettant un peu les pendules à l’heure et l’église au milieu du village.

Alors j’en appelle à tous les Tresserrencs pour entretenir et partager la Flamme et en particulier aux parents et vous les plus jeunes pour continuer à dynamiser notre village, pour faire en sorte que se perpétuent nos valeurs républicaines de Liberté, d’Egalité et de Fraternité.

Vive la République, Vive la France et Vive Tresserre !

Discours de Michel THIRIET, Maire de Tresserre, 14 juillet 2021

Mesdames et Messieurs les Élus, Mes Chers concitoyens, Chers Enfants,

Se réunir pour fêter le 14 juillet c’est marquer notre attachement à la communauté nationale. C’est partager comme nous l’avons fait hier soir dans le village un moment de convivialité, un temps de réflexion sur notre façon de vivre ensemble, ce qui fait sens à beaucoup d’entre nous.

Cela veut dire que nous avons la volonté collective de perpétuer les idéaux de la République : la Liberté, l’Égalité, la Fraternité, l’esprit de solidarité, le désir de justice sociale et la volonté de paix perpétuelle entre toutes les nations.
Prenez « la Liberté », pour les plus jeunes, elle va de soi. Mais il est bon de rappeler qu’elle fut conquise depuis la Révolution en suivant l’évolution de la société parfois au prix d’âpres batailles.

Regardez la liberté de voter et de choisir librement ses représentants au suffrage universel, d’abord réservée aux hommes, elle ne date que de 1848 et ne fut étendue aux femmes qu’en 1944, alors que les opposants à l’idée de ce droit disaient que les femmes étaient immatures, influençables, inférieures, ne pouvant prendre une part intelligente et autonome à la vie publique. On trouve ces arguments grotesques aujourd’hui mais sommes-nous suffisamment attentifs pour préserver ces acquis ? Cette liberté fondamentale lors des dernières élections départementales et régionales a pourtant été fragilisée car très peu exercée puisque 2 français sur 3 ne se sont pas déplacés.

Il faut parfois peu de choses pour les restreindre, un simple virus y suffit.

Nous avons la chance de vivre dans un pays en paix qui a traversé avec la pandémie une terrible épreuve mais reconnaissons que le modèle social français autant envié que critiqué va permettre peu à peu de s’en sortir. Tous les pays n’ont pas eu cette chance et certains sombrent dans la désorganisation générale et l’anarchie.
Notre supplément d’âme c’est de rester solidaires et unis, en repoussant les querelles stériles pour toujours aller de l’avant. La jeunesse nous regarde, s’interroge sur nos comportements et je veux terminer en m’adressant à elle en particulier à nos jeunes élèves demain collégiens.

Vous allez quitter le territoire de la commune pour parfaire vos connaissances. Certains d’entre vous ne retrouveront leurs amis que le week-end. Je veux vous dire que la Municipalité fait de la jeunesse de Tresserre une des priorités de son action.

Le choix du livre que nous vous offrons cette année n’est pas le fruit du hasard. En choisissant Hubert Reeves, le célèbre astrophysicien franco-canadien et militant écologiste, auteur de cette bande dessinée sympathique sur le thème de la biodiversité, nous espérons que vous serez conquis par son enseignement tant il est vrai que notre liberté passe par le respect de la nature qui nous entoure.

La République est belle ! Profitons de ces moments de retrouvailles pour tisser les liens qui fondent notre nation, notre destin commun.

Vive la République !

Vive la France et Vive Tresserre !

Vœux du Maire 2021

La cérémonie des vœux de la Municipalité, initialement prévue le 22 janvier 2021, est remplacée par une séquence enregistrée.

Michel Thiriet, maire de Tresserre, les adjoints et les élus du Conseil Municipal présentent leurs vœux 2021

Discours des vœux du Maire enregistré par Michel THIRIET, Maire de Tresserre, le 16 janvier 2021

Chers Tresserrencs,

Nous voulions marquer ce début d’année par une séquence joyeuse d’une nouvelle équipe municipale réunie pour agir avec et pour vous tous.

Nous laissons derrière nous une année particulièrement pénible voire douloureuse pour certaines familles. Nos traditionnelles fêtes du village nous manquent. Les espaces de liberté ont été réduits et nous avons tous vécu et travaillé au gré de mesures sanitaires en constante évolution mais que vous avez été très nombreux à comprendre et accepter. Cet esprit de responsabilité est admirable et je voulais vous en remercier.

Durant tous ces mois écoulés, vos élus avec l’aide des services communaux, avec de modestes moyens, n’ont eu qu’un objectif celui de faciliter la vie des habitants. Je ne vais pas vous énumérer toutes les mesures et les actions réalisées en quelques mois, elles figurent dans le dernier bulletin municipal.

Je préfère partager avec vous des perspectives pour l’année qui débute. La crise sanitaire va progressivement s’estomper mais cela va prendre encore quelques mois. Nous pouvons escompter une amélioration palpable avec l’aide de la vaccination et celle des comportements de prudence et de prévention que nous avons réappris à utiliser.

2021 sera l’année au cours de laquelle nous rédigerons le dossier de revitalisation du centre ancien du village. Il est nécessaire d’adopter une approche globale mêlant à la fois la requalification de l’habitat privé, la mise en valeur du patrimoine architectural, l’amélioration des espaces et bâtiments publics, la pérennisation ou le développement de l’économie locale et des services. Cette reconquête tiendra dans notre capacité à engager une pluralité d’actions de façon concomitante et cela s’échelonnera sur plusieurs années.

Mais il faut en même temps répondre concrètement aux attentes du moment : celles des jeunes pour lesquels nous agirons en soutien de leurs projets et par la création d’un nouvel espace de sport urbain, celles des familles en poursuivant les initiatives comme les achats groupés d’énergie ou pour les complémentaires santé, celles de tous en matière de culture et de festivités avec le concours des associations pour prendre en compte la diversité des centres d’intérêt, celles enfin du village par son embellissement naturel, la sécurité de ses rues et qu’il soit enfin connecté à la fibre.

Je terminerai par des remerciements à l’adresse des nombreux habitants qui s’engagent en prenant sur leur temps pour faire partager leurs idées, des enseignants de notre école qui font un métier très difficile, de l’équipe des agents communaux dont l’esprit de service au public est remarquable et enfin à l’adresse des élus, adjoints et conseillers municipaux qui portent les projets.

A vous, vos familles, je vous souhaite une très, très, très heureuse année.

Michel Thiriet, Maire de Tresserre


Discours de Michel THIRIET, Maire de Tresserre, 14 juillet 2020

Mesdames et Messieurs les Élus, Mes Chers concitoyens, Chers Enfants,

Je tiens à vous remercier pour votre présence ce matin, dans un contexte de santé publique qui appelle au civisme et à la prudence.

Fêter le 14 juillet sans pouvoir faire la fête, c’est une gageure autant qu’une frustration pour nous Français qui aimons tant la convivialité mais il en est ainsi.

Le 14 juillet c’est la fête de la République. Que l’on pense au 14 juillet 1789 ou au 14 juillet 1790, cette date marque l’adhésion de la République aux Droits de l’Homme et le refus de toute forme de despotisme.

La Déclaration des droits de l’homme et du citoyen, la liberté de la presse, la liberté d’association, l’instruction laïque gratuite et obligatoire, la séparation des Églises et de l’État, la liberté syndicale, le suffrage universel… tous ces principes découlent de l’acte révolutionnaire fondateur que représente symboliquement la prise de la Bastille. Ils donnent corps à notre pacte républicain.

Après une longue période de confinement qui fut pénible pour les uns ou mieux vécue pour d’autres, nous sortons tout juste d’un état d’urgence inédit dont on espère qu’il ne reviendra pas de sitôt.

Au moment du recueillement, mes pensées sont allées vers les familles qui ont perdu un proche, ont été frappés par la maladie et vers tous ceux que la crise sanitaire place en ce moment en situation d’extrême fragilité.

Nous avons su durant cette période de privation de liberté trouver la bonne distance sans perdre de vue les personnes en difficulté. Que cet esprit de solidarité dans le village demeure et je voudrais vous l’illustrer en vous contant une fable du philosophe Arthur Schopenhauer (Le dilemme des porcs-épics).

Elle débute comme ceci :

« Par une froide journée d’hiver, un troupeau de porcs-épics s’était mis en groupe serré pour se garantir mutuellement contre la gelée par leur propre chaleur. Mais aussitôt, ils ressentirent les atteintes de leurs piquants; ce qui les fit s’écarter les uns des autres. Quand le besoin de se réchauffer les eut rapprochés de nouveau, le même inconvénient se renouvela, de sorte qu’ils étaient ballottés de ça et de là, entre les deux maux, jusqu’à ce qu’ils eussent fini par trouver une distance moyenne qui leur rendît la situation supportable.

Ainsi, le besoin de société, né du vide et de la monotonie de leur vie intérieure, pousse les hommes les uns vers les autres ; mais leurs nombreuses manières d’être antipathiques et leurs insupportables défauts les dispersent de nouveau. La distance moyenne qu’ils finissent par découvrir et à laquelle la vie en commun devient possible, c’est la politesse et les belles manières. Par ce moyen le besoin de se réchauffer n’est, à la vérité, satisfait qu’à moitié, mais, en revanche, on ne ressent pas la blessure des piquants. »

C’est ainsi que l’on fait société, dans les moments heureux ou dans les moments plus difficiles en faisant appel à l’esprit de solidarité mais aussi de responsabilité. Ce message s’adresse à nous tous.

La France est un grand pays capable de surmonter ce que nous vivons aujourd’hui si elle reste fidèle à ses principes de Liberté, d’Égalité et de Fraternité.

Vive la République !

Vive la France et Vive Tresserre !


Discours d’installation de Michel THIRIET, Maire, au nouveau conseil municipal (La Cave aux Contes, vendredi 3 juillet 2020)

Mesdames et Messieurs, Chers Collègues, Chers Amis,

C’est avec une réelle émotion et avec fierté que je m’adresse pour la première fois à vous en tant que maire de Tresserre.

Je veux d’abord vous remercier, mes chers collègues conseillers municipaux, par votre vote de m’avoir confié cette fonction. Je souhaite rendre hommage à toutes celles et ceux qui se sont engagés avec enthousiasme dans la campagne électorale autour de cette table, dans cette salle et au-delà. Les Tresserrencs ont démontré une fois de plus leur attachement à ce rendez-vous démocratique local que sont les élections municipales en se déplaçant très nombreux pour voter dimanche dernier.

Nous devenons à partir d’aujourd’hui les élus de tous les habitants du village.

Je veux également et sincèrement saluer Jean AMOUROUX qui fut notre maire pendant deux mandats et qui a assuré cette passation de pouvoir dans le respect des traditions républicaines. Il m’a ouvert la mairie et a facilité les premiers échanges avec le secrétariat. Je te souhaite Jean, le meilleur pour l’avenir.

Dans notre pays, le maire garde un rôle essentiel. Au moment où chacun constate trop souvent que les décisions viennent de loin, je dirai même de très haut, il est du rôle du maire mais aussi des adjoints et des conseillers, d’investir la proximité par leur connaissance du terrain, de ses contraintes et parfois des tensions qui peuvent naître. Le maire est l’un des derniers élus à bénéficier dans l’opinion d’un jugement largement positif. C’est celui vers lequel se tournent naturellement nos concitoyens, comme premier et parfois dernier recours. Il participe à la cohésion sociale.

J’en mesure la tâche et l’exigence, moi qui suis élu pour la première fois.

Fort heureusement, je ne serai pas seul mais entouré par vous tous. Il y a ceux que je connais bien; vous avez montré dans vos parcours de vie et d’engagement public: solidité, énergie collective et compétences. Il y a ceux que je connais moins, le conseil municipal étant issu de 3 listes: nous allons apprendre à travailler ensemble et je l’espère avec de la bonne volonté de part et d’autre. Je serai attentif et respectueux de chacun.

Les plus anciens au village auront à cœur, j’en suis certain, de transmettre aux plus jeunes, comme l’a si bien décrit l’anthropologue Gérard LENCLUD en parlant parle de la transmission de la tradition, il l’appelle « un morceau de passé taillé à la mesure du présent ».

Le village est généreux. Il compte des talents qui ne demandent qu’à s’exprimer. De nombreux habitants l’ont montré ces derniers mois; j’en ai été témoin quand je suis allé à leur rencontre.

2020 est une année hors normes qui marquera par la prise de conscience de notre extrême fragilité. Nous sommes, de manière imperceptible, tous un peu responsables de ce qui est arrivé par notre difficulté à respecter l’équilibre de la planète. Ce que nous avons vécu, et que nous souhaitons tous voir s’éloigner, évitons que cela ne se reproduise en nous interdisant de trop jouer avec les règles de la nature. Hors normes sont les décisions de restriction de liberté, les mesures de protection et les conséquences sanitaires et maintenant économiques et sociales de cette crise.

Hors normes, aussi est l’engagement des femmes et des hommes à se soucier des autres, les soignants mais aussi tous ces métiers de services trop souvent oubliés.

Permettez-moi d’avoir une pensée particulière pour ceux qui soignent au sens large. Je viens de ce monde professionnel (juste je vous précise que je ne suis pas médecin, d’aucuns le pensent lorsqu’on a dirigé des hôpitaux; en dehors d’être à l’écoute, je ne pourrai pas faire grand-chose pour vous en cas de problème de santé).

Des solidarités formidables se sont manifestées durant ces moments difficiles. Souvenons-nous de cela et pour citer une personne qui m’est chère je dirai que: « c’est parce que le vent souffle, qu’on ambitionne de revivre ces moments sacrés pour que rien ne s’efface jamais. »

Je voudrais maintenant vous rappeler nos premières mesures.

Après ce temps d’installation (y compris dans la nouvelle mairie, j’y reviendrai), nous allons rapidement définir la gouvernance :

  • les délégations, les commissions municipales dont je souhaite que certaines soient ouvertes aux habitants et toujours représentatives de la composition de l’assemblée municipale.
  • Nous adopterons un règlement intérieur, garant de la libre expression au sein du conseil.
  • Et d’ici la fin du mois de juillet, nous élaborerons et voterons le budget, le confinement ayant eu raison des délais légaux habituels.
  • Dans le même temps, je solliciterai dès la semaine prochaine quelques places pour Tresserre, dans les commissions de la communauté de communes des Aspres, prioritaires à mes yeux, et dont la mise en place a également été retardée.
  • Enfin ces prochains jours seront consacrés à aller à la rencontre des personnels de la commune et des autorités publiques de notre territoire.

Nos priorités d’action sont connues et vont s’enclencher aussitôt la gouvernance en place. Je pense bien entendu :

  • au suivi du dossier du très haut débit;
  • aux urgences de sécurité et d’entretien;
  • à la préparation du nouveau schéma immobilier d’utilisation des équipements publics et du projet de création de notre atelier de transition écologique;
  • à la saison culturelle et festive 2021-2022 qui relayera les premières et les traditionnelles rencontres de cette rentrée pour peu que la COVID-19 nous laisse enfin tranquille;
  • à l’installation du laboratoire d’idées par et pour nos jeunes;
  • sans oublier le renforcement de l’information aux habitants et la modernisation de la communication municipale.

Un programme c’est un contrat social avec la population sur la durée de la mandature. J’ai toujours affirmé que son annonce n’avait rien à voir avec un exercice de communication ou de séduction électorale. Il faut se donner toutes les chances de le réaliser par l’effort et la conviction.

Si nous n’y parvenons pas, nous connaîtrons tous la sanction; dans une démocratie, c’est toujours l’électeur qui a le dernier mot.

Je mettrai passion et énergie dans ce mandat. Je m’attacherai à ce que les permanences du maire et des adjoints garantissent l’accessibilité de nos concitoyens aux élus. La première attente de ceux qui nous ont fait confiance c’est de ne pas nous voir disparaître le lendemain de l’élection. Même si le travail va nous accaparer, nous devrons toujours rester au contact des Tresserrencs.

Notre premier conseil municipal se tient ici ce soir et les suivants se réuniront dans la nouvelle mairie. En revanche, il se passera un peu de temps encore avant que l’accueil définitif du public puisse se faire dans les nouveaux locaux. Le point d’accueil et le point poste resteront donc ouverts dans l’ancienne mairie pendant quelques jours.

Mesdames et Messieurs, vous vous êtes déplacés nombreux pour assister à ce conseil et pour partager avec nous ce qui est un moment heureux et empreint de gravité.

Je vous en remercie très sincèrement.

Représenter son village ! Servir son village! C’est une chance !
Vive Tresserre !


À la Une // l'actu de la commune

Inauguration de nouveaux composteurs partagés – rue de la Marinade

Le 7 juin deux sites de compostage partagé vont être installés, un premier rue de la Marinade et le second avenue de Passa. L’inauguration de ces deux sites se fera rue de la Marinade à 17h (distribution de bioseaux, animation…

Lire la suite
Voir toutes les actualités